Poème du jongleur



Oh! La pluie pouvait-elle ne pas sombrer dans l’orage, voluptueuse destruction des espoirs et miroirs ? Que ne voudrais-je pas mener sur l’univers, la libération de l’homme qui connaît la vérité ! Pourquoi diable suis-je dans l’ombre ? Pourquoi diable, m’effaces-tu des belles choses ? Pourquoi ne puis-je pas pénétrer cet univers avec la semence des sciences interdites ? Que ne puis-je faire, sans abandonner la vérité ? Tout. Mais les ombres abandonnent le sillage d’une destinée pure; la mort cesse d’être une prison; la réputation cesse de peser; il ne reste que le calcul de l’homme avec une Mission, et alors il ne s’arrête à rien pour s’exaucer. Pas même les plus odieuses mutilations. Car il agit sous le regard de tous les dieux, et de juger ses actions revient à dénoncer la vertu.


2019-04-05 05:36:58
Renaud Olivier Chouinard