Une Journée dans mes pensées



(i)   Les sanglots sans sang serpentent, et je sens le sens de leur existence importante. La douleur devient fureur.

 

(ii)   L'homme cueille les pommes comme la folie, accumulant sans réserve et sans soutien;

Hommage au ancêtres qui sont siens ou bien phénoménal appétit pour le frugal mais joli?

 

(iii)   Qui peut tuer pire que j'aspire, père au cœur d'or;

La lumière qui t'aveugle n'est pas un artifice, tuteur mort;

Pleuvoir, comme pour toi, dans mon cas la fin de l'Empire;

Éternel par nécessité, l'acte de me tuer l'acte de mentir.

 

(iv)   Le blé fauché en extravagance,

Une fois laissé complètement à lui-même,

Incapable de trouver sa délivrance,

Toutes les terres à portée de son baptême,

Il force sont chemin,

Fait pleurer des humains.


2018-09-04 16:49:27
Renaud Olivier Chouinard